Comment s'approprier un terrain dans EQ Next Landmark, le façonner, le partager...

Voici quelques jours, dans le cadre d'un livestream, les équipes de Sony Online détaillaient la procédure d'appropriation d'un terrain dans EQ Next Landmark. Récapitulatif.

Entre autres axes de gameplay, on le sait, l'un des enjeux d'EQ Next Landmark repose sur l'appropriation de petits lopins de terre de l'univers de jeu pour les façonner à sa guise et les partager (ou non) avec les autres joueurs.
Cette fonctionnalité emblématique du MMO faisait récemment l'objet d'un livestream de l'équipe de développement (à revoir à cette adresse), attachée à répondre aux interrogations des joueurs.

Réclamer une parcelle de terrain pour l'animer

Comment s'approprier un terrain dans EQ Next Landmark, le façonner, le partager...

On en retient notamment que revendiquer un terrain est un acte instantané : le joueur obtient donc immédiatement un lopin d'une superficie de 70x70 mètres, et jusqu'à 100 mètres d'altitude (dans l'immédiat, le ciel ne pourra pas être aménagé mais c'est néanmoins un projet à venir de Sony Online ; ni le sous-sol dans la mesure où le développeur tient à ce que les aventuriers puissent librement en exploiter les ressources).
Le joueur devient quoiqu'il en soit « propriétaire » de son lopin et peut alors y stoker des objets (la zone intègre des coffres locaux, accessibles uniquement depuis le terrain), ou encore y installer des bâtiments utilitaires comme des forges ou ateliers d'artisanat.

Humain au chateau

Tel que réclamé par les joueurs dans le cadre des tables rondes, le propriétaire peut choisir d'ouvrir et d'exposer son terrain à la vue des autres joueurs ou au contraire le cacher pour préserver ses créations - mais sans pouvoir interdire catégoriquement l'accès à son terrain. Et le propriétaire peut pareillement autoriser (plus ou moins largement) d'autres joueurs à construire sur son terrain ou se le réserver exclusivement.
Dans un premier temps (durant l'alpha), les joueurs ne pourront revendiquer qu'une unique parcelle. Mais à terme, les propriétaires ambitieux pourront manifestement revendiquer les terrains adjacents aux leurs pour étendre leur domaine (on ignore néanmoins à quelle condition : on sait que le premier lopin sera très accessible, mais que les suivant devront manifestement se mériter).

Un monde évolutif

La multitude de parcelles gérées par les joueurs composent l'univers de jeu dont on pourra suivre les évolutions sur une « carte mondiale » accessible à tous. Pour aider les explorateurs (voire les attirer sur sa parcelle), chaque propriétaire pourra baptiser son lopin de terre, en décrire les principales originalités sur la carte du monde ou y associer des tags (pour signifier les zones d'inspiration fantasy ou de science-fiction, celles où l'on trouve un château, etc.). Chaque aventurier pourra donc « rechercher » les zones répondant à ses centres d'intérêt (manifestement, sur le modèle du moteur de recherches de Second Life, par exemple).

Armure "tech"

Par ailleurs, dès lors que l'univers est évolutif et repose sur les créations des joueurs, on comprend qu'il faille être vigilant à ses mises à jour. Dès lors qu'un terrain est abandonné par son propriétaire (si le terrain n'est plus « entretenu » par le joueur), les créations passées seront sauvegardées et conservés mais le joueur pourra être dépossédé de son terrain pour que la zone échoie à quelqu'un d'autre de plus actif.
Les joueurs pourront aussi décider de céder leur terrain à un autre joueur. Le processus pourra manifestement être organisé in-game de façon ludique (un don à un autre créateur, par exemple), ou s'inscrire dans une démarche plus mercantile (un terrain aménagé pourra être mis en vente contre de vrais dollars dans le cadre du programme Player Studio associé à la boutique du jeu).

Landmark bientôt en alpha

On le sait, EQ Next Landmark accueillera très prochainement ses premiers alpha-testeurs. Evidemment, une alpha n'est qu'une version inachevée du produit fini et Landmark n'échappe pas à la règle. Les équipes de développement soulignent donc que certaines fonctionnalités annoncées ne seront pas immédiatement disponibles : l'artisanat est plus ou moins opérationnel mais pas complétement et les combats ne sont pas encore implantés, par exemple.
Par ailleurs, au regard de ces contraintes (et des risquent de dysfonctionnements), les créations réalisées durant l'alpha-test et même durant la bêta fermée seront détruites au terme des tests. Néanmoins, les créations érigées en bêta ouvertes seront conservées à la sortie commerciale. Les architectes sont prévenus.

Réactions (30)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Landmark ?

8 aiment, 25 pas.
Note moyenne : (35 évaluations | 0 critique)
3,3 / 10 - Inintéressant