Table ronde : Soyons méchants (mais pas trop)

Landmark mise sur la créativité des joueurs. Mais certains utilisent la liberté offerte au détriment des autres joueurs. Certains comportements sont encouragés, mais le développeur entend contrecarrer les actes de griefing.

Table ronde : Soyons méchants (mais pas trop)

Les MMO « créatifs » comme EQ Next Landmark présentent des avantages évidents : ils offrent une vraie liberté aux joueurs « créatifs », qui produisent du contenu (parfois plus original ou insolite que celui imaginé par une équipe développement) et contribuent donc à rassasier la soif de nouveautés des joueurs « consommateurs ».
Pour autant, le joueur en ligne peut aussi se montrer taquin, voire espiègle, et utiliser cette liberté pour perturber les autres joueurs (de la simple farce au piège mortel, en passant par la pure malveillance -- détruire les créations d'autrui). Dans ce contexte, quelle liberté d'action faut-il laisser aux joueurs d'EQ Next Landmark ? Interrogé par Sony Online dans le cadre d'une table ronde, près d'un quart des joueurs revendiquent le droit de semer la mort et la destruction sur leur passage. Le développeur se montre un peu plus mesuré.

Bh6FwvNCYAA18oD.jpg

Selon Omeed Dariani et Darrin McPherson, le fait que certains joueurs se montrent espiègles fait partie du jeu. Le fait de creuser un trou pour qu'un autre y tombe, voire le fait de reboucher le trou une fois qu'un autre y est au fond (il pourra trouver recreuser une sortie), ou encore créer des labyrinthes complexes pour perdre les autres joueurs sont évidemment des composantes ludiques faisant partie intégrante de Landmark. Et le développeur se dit avide de ce type de contenu.
D'autres joueurs se montrent néanmoins un peu plus retors. Certains imaginent par exemple des maisons piégés (et de se souvenir d'EverQuest 2, où des joueurs avaient conçu une maison dans laquelle on pouvait entrer mais plus ressortir). Le développeur dit vouloir chercher des solutions à ce type de « créations ». D'autres encore adoptent des comportements purement malveillants et le développeur se dit résolument contre le griefing. Un joueur pourra donc par exemple autoriser ou interdire la possibilité, pour d'autres joueurs, de saboter ou détruire ses créations. De même, un créateur pourra l'autoriser ponctuellement : une création pourra par exemple être le théâtre d'affrontements PvP, être totalement destructibles... mais une fois la « partie » jouée, le créateur pourra recharger une précédente sauvegarde afin de retrouver une version de sa création en parfait état.

À cette heure, Landmark est encore en alpha et les joueurs se montrent donc prompts à rechercher (voire exploiter) certaines mécaniques à leur avantage -- ou aux désavantages des autres joueurs. Le développeur encourage donc les joueurs à se montrer machiavéliques, le temps de l'alpha, simplement pour expérimenter les pires comportements et surtout trouver les parades appropriées avant le lancement du jeu.

Réactions (19)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Landmark ?

8 aiment, 25 pas.
Note moyenne : (35 évaluations | 0 critique)
3,3 / 10 - Inintéressant