La mort et le PvP débarquent dans Landmark

C'était annoncé : la mort (pour l'instant sans pénalité) et les affrontements entre joueurs sont officiellement débloqués dans Landmark. Plusieurs modes PvP sont disponibles, ainsi que les premiers sets d'armes.

C'était annoncé et c'est maintenant effectif : les bases du système de combat de Landmark ont été intégrées au « MMO social de construction » -- qui devient donc un peu plus qu'un simple outil créatif.
On le sait, Sony Online procède par étapes et la première en la matière consiste d'abord à introduire la mort dans Landmark -- sans pénalité « pour l'instant » (elle viendront courant septembre) et, par défaut, inactive dans son propre lopin de terre ou ceux sur lesquels on dispose des droits de création. On s'expose néanmoins maintenant à des chutes mortelles ou encore à exploser sur une mine (l'un des nouveaux objets interactifs intégrés avec la dernière mise à jour du MMO).

La mort et le PvP débarquent dans Landmark

Landmark débloque surtout les bases de son système d'affrontement entre joueurs (PvP). Très concrètement et comme présenté dans le cadre de la SOE Live, les joueurs peuvent maintenant configurer leur lopin de terre pour y autoriser ou non les affrontements PvP et le cas échéant, pour y configurer les règles de combats.
Pour l'instant, trois modes PvP sont disponibles :

  • contrôle de zone, dans lequel les participants rivalisent pour le contrôle d'un point stratégique ;
  • combat à mort chacun pour soi ;
  • combat à mort en équipe

Et pour chaque mode, le propriétaire des lieux peut définir pléthore de paramètres, du nombre d'équipes en lice au nombre de joueurs par équipe en passant par la durée d'un match ou le nombre de points gagnés pour chaque kill ou le délai de respawn de ceux tombés au combat. Entre autres.
On note également que les affrontements PvP peuvent ravager une zone (les combats peuvent affecter certains voxels). Pour autant le développeur précise qu'à la fin de chaque match, la zone est restaurée. Les architectes n'ont pas à craindre que leurs créations peaufinées depuis des mois soient définitivement détruites en quelques coups d'épée.

Mais avant de se lancer dans l'arène (ou même de s'aventurer en zones dangereuses), il convient de fourbir (et fabriquer) ses armes grâce aux mécanismes d'artisanat de Landmark. On le sait, dans un premier temps, seules trois armes dotées chacune de deux effets sont disponibles dans le jeu :

  • le bâton de mage qui projette cinq orbes d'énergie infligeant de légers dommages à l'adversaire (Energy Burst) et modifie la gravité dans une zone pour instantanément assommer les adversaires présents dans la zone d'effet, tout en leur infligeant de dommages lourds et en ralentissant leurs mouvements (Gravity Shock) ;
  • l'arc de rôdeur : qui tire une flèche infligeant des dégâts modérés à un adversaire et peut marquer un adversaire pour lui infliger des dommages doubles et le repousser (Quick Shot) ou tirer une flèche enchantée infligeant des lourds dommages à l'adversaire (Sniper's Mark) ;
  • l'épée de soldat : dont le tranchant peut infliger des dégâts modérés à l'ensemble des adversaires faisant face à l'assaillant (Slash) ou permet une charge qui assomme et assène de lourds dégâts à tous les adversaires sur la trajectoire de la charge (Battle Rush).

À terme, d'autres objets intégreront l'univers de Landmark, en plus de décliner les objets existant sous forme de divers sets distincts (un set enflammé infligeant des dégâts de feu, un set d'ombre capable de drainer la vie de l'adversaire, etc.). Mais d'ici là, on imagine que ces évolutions ont de quoi renouveler sensiblement l'expérience des aventuriers de Landmark.

Réactions (40)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Landmark ?

7 aiment, 25 pas.
Note moyenne : (34 évaluations | 0 critique)
2,8 / 10 - Inintéressant